Nous contacter

Par téléphone

01 64 03 02 16

Par email

 

Par courrier postal

Votre pharmacie vous accueille du lundi au vendredi de 8h45 à 12h15 - 14h à 19h15 et le samedi de 8h45 à 12h30 - 14h à 19h

Mon Espace Santé

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de nos services

Je m'inscris
 
 

Médecines douces et huiles ESSENTIELLES

imprimer

Aux côtés des médicaments classiques, les pharmaciens Giropharm proposent une large gamme de traitements alternatifs éprouvés, des huiles essentielles aux granules homéopathiques. Avec Patrick Schwarzenbart, pharmacien Giropharm à Wesserling.

Les Anglo-Saxons les qualifient de médecines alternatives et complémentaires (MAC). En France, on les dit aussi douces ou naturelles. L’homéopathie, la phytothérapie (plantes médicinales) et l’aromathérapie (huiles essentielles) en font partie. « La nutrithérapie aussi, qui repose sur l’utilisation de compléments alimentaires, et notamment de probiotiques », complète Patrick Schwarzenbart.

 

Des vertus convaincantes

Trois décennies déjà que ce précurseur propose ces thérapies dans son officine, pour des pathologies très diverses (rhumes, bronchites, troubles digestifs, douleurs…). Depuis cinq ans, il constate une très forte augmentation de la demande. « Les crises sanitaires récentes ont fait prendre conscience de la toxicité potentielle des médicaments classiques, issus de la chimie, explique-t-il. De nombreux patients cherchent d’autres solutions, efficaces et avec peu ou pas d’effets indésirables. » Un autre atout des MAC est la rareté de leurs contre-indications. « L’homéopathie peut être utilisée à tous les âges de la vie, y compris chez la femme enceinte ou allaitante. Mais ce n’est pas le cas de la phytothérapie, et encore moins de l’aromathérapie, prévient Patrick Schwarzenbart. Se traiter en suivant les seuls conseils d’un site internet lambda peut faire commettre des erreurs grossières, voire dangereuses. » A contrario, un professionnel de santé averti, et formé, saura poser les bonnes questions et déterminer le traitement le plus adapté.

 

Une garantie de qualité en pharmacie

« On trouve des produits d’aromathérapie notamment dans de nombreux autres circuits de vente que les officines, mais ils sont parfois de qualité médiocre, signale Patrick Schwarzenbart. Il y a quelques années, nous avions fait analyser des huiles essentielles d’une chaîne de boutiques franchisées par la faculté de pharmacie de Strasbourg. Résultat ? Leur dosage en principe actif s’est avéré inférieur de moitié aux exigences de la règlementation française ! »